L’appel de Tarbes

Stéphan Arrami à Matmata

En 2002 , avocats et enseignants se prononçaient pour la défense et la promotion des langues dites « régionales » en France, pour « des raisons d’héritage familial ou de choix raisonné ». Cela donnait l’Appel de Tarbes pour la Justice Linguistique en France.

Dépassant le simple constat que l’appareil d’Etat dévaluait ces langues régionales en « patois », ils voyaient que l’Etat français forgeait une nation d’infirmes linguistiques, laissant se développer une « névrose spécifique », un « malaise dévastateur de la personne ».

Il existe en effet un danger à vouloir faire d’une langue un outil mécanique de communication verbal que l’on apprend dans un laboratoire. il serait beaucoup mieux de la comprendre comme une source d’épanouissement personnel, d’éveil culturel dans une logique d’immersion, comme un outil de langages qui aide à construire et développer des environnements.

La politique officielle jacobine française non seulement n’accorde pas les protections légales ou constitutionnelles suffisantes mais elle continue de se servir des systèmes de sécularisations, notamment clérical, pour renforcer son identité nationale.

Il devient logiquement nécessaire de transformer par exemple les Berbères et les Kabyles de France en Arabes, en les désagrégeant dans un islam de France arabisé.

Une dépêche AFP en ce mois de juin 2010, nous apprenait que l’Etat français finançait ainsi la venue de 50 professeurs d’Algérie pour intensifier l’arabisation des élèves.

Mary Shelley n’aurait pas imaginé de meilleurs laboratoires pour fabriquer ces nouveaux zombies linguistiques, culturellement infirmes et d’autant plus serviles.

En occultant le bilinguisme, en s’opposant aux autonomies culturelles, en inquiétant les opposants politiques corses, savoisiens, basques, bretons, peut-être bientôt alsaciens, normands, arpitans, l’Etat français prive de dignité les peuples autchnones qui le composent… Les millions de ressortissants Kabyles et Berbères de France et d’Afrique du Nord sont doublement assimilés, leur identité occultée. Les Etats armés de leurs officines universitaires inhibent toute volonté d’émancipation, instrumentalisent à leur gré les “diversités”.

Berbères et Peuples d’Europe ont été simultanément frappés par la théologie d’Etat ou les reliquats de l’Empire napoléonien colonial.

Face au même totalitarisme, avec les nouvelles donnes géopolitiques, tous ces Peuples d’Europe et d’Afrique pourront bénéficier de l’effondrement inévitable d’un « monde arabe » ou « arabo-musulman » chimérique construit par l’Empire français.

Tout cela participera à déconstruire la sémantique d’un système de domination qui s’effondre. Il faut repenser la francité et la francophonie, déconstruire les logiques d’affrontements qui ont façonné des alliages idéologiques destructeurs d’identités.

Stéphane A., Lyon le 6 juin 2010

Ci-joint l’Appel de Tarbes paru dans Occitan n°105 mars avril 2002

appel_de_tarbes

Laisser un commentaire