A la croisée des cultures celtes et amazighes

Arbre généalogique

Né en Picardie où j’ai passé les premières années de ma vie, je m’intéresse à la généalogie, au vécu de mes ancêtres.

Mes origines maternelles remontent au nord de la France, en Normandie, aussi à Legé en Vendée le pays des résistants chouans. Une partie de ma famille pourchassée par les colonnes infernales trouva refuge à Avranches. De même mon grand-père paternel kabyle connaîtra l’exil en quittant sa Kabylie natale avant l’indépendance de l’Algérie tout ayant combattu l’occupant.

Kabyle, Normand, Breton-Vendéen, Picard

Je m’inspire du parcours de mon arrière grand-mère institutrice, de mon grand-père qui a participé à l’ingénierie aéronautique, à l’édification du tunnel sous la Manche, à la construction européenne.

J’aime partager mes connaissances, discuter de toutes ces cultures qui m’enrichissent, de m’entourer de personnes généreuses, désireuses de tisser des liens dans l’espace et le temps, jusque vers de lointains horizons, aux confins du monde en Chine, à Madagascar…

Je partage avec mes cousines et cousins mon arbre généalogique sur Famicity amorcé par mon grand-oncle ancien archiviste à Saint Lô, Remy Villand qui se complète de jours en jours.

1 commentaire sur “A la croisée des cultures celtes et amazighes

  1. Mélennec

    VOS RACINES DE LOUIS MELENNEC (PARIS). Les Kabyles sont pour nous des alliés naturels. D’où vient que nous n’avons, nous occidentaux, aucune difficulté à communiquer avec eux ? Nos psychologies sont les mêmes. J’ai été stupéfait, en Bretagne, moi qui n’ai jamais été jaloux de personne au cours de ma vie, de découvrir que la jalousie est partout ici, et que les jaloux, par incapacité pathologique de reconnaître ce que les autres font de bien, détruisent leur pays : leur hargne à l’égard de ceux qui agissent les empêche de mettre ensemble leurs forces, qui sont indispensables pour triompher. C’est une véritable PLAIE. Je suis surpris de voir que, sur ce point, vous rencontrez les mêmes problèmes infantiles en Kabylie. Mais nous continuerons notre combat.

    LOUIS MELENNEC.

Laisser un commentaire