L’étincelle nazaréenne

Je suis Juif Tunisien
Je suis Michel Boujenah
Je suis Henri Tibi
Je suis Joseph Sitruck
Je suis le Rav Touitou
Je suis tout ce qu’ils pensent
Que je ne suis pas

Je suis à la synagogue
Je reviens à la Ghriba
Je suis les pas de Joseph Joffo
J’aperçois la vieille dame de la hara
Ma valise, je suis Chochana
Tracé de suie, un nom de bâtisseur
Traversée d’un déporté des barbaresques
Je me représente Nazôréen
Ou peut-être bien Essénien

Ma mère est catholique
Je suis Vendéen là pour sûr
Je suis Normand, Thor Aie !
Je suis Kabyle des grandes batailles
Fruit défendu du hasard historique
Clown d’un jour
Poète errant d’un soir
Je reconnais les regards
Des âmes hagardes que j’aimais
A nouveau sur le départ

Je suis le Juif Andalou
Je suis le Kurde
Je suis l’Indien Sikh, l’Ourdou
Je suis le réfugié en Hongrie
Je suis chez moi en Israël
Je suis le chrétien sioniste
Je suis le païen réaliste
Demain je serai avec les miens
Là-bas l’homme se mélange aux anges
Je t’inviterai chez moi
Tu verras l’étincelante mézouza

Nous rirons aux éclats
Elie Kakou sera là
La lumière nous rendra tous albinos
Plus personne ne sera pourchassé
Sacrifié, amputé pour ce qu’il est

Toi l’antisémite nord-africain
Qui te laisse appeler le maghrébin
Toi le colonisé, qui a oublié
Jusque tes racines judéo-amazighes.
Que mon étincelle de vie
Descende plus profond encore
Consumer, enterrer l’écorce de ta haine.

Stéphane A. 09/17

Photographie : Stéphane A. en touriste à la synagogue de la Ghriba Djerba 17 ans