Onirospection

Vingt ans que je faisais le même rêve
Je me suis questionné en profondeur
Régulièrement j’en discutais
Le fait d’en parler
Le songe s’est inversé

Un jour exténué je me suis endormi
A l’heure précise de ces échanges
Pour une courte trêve
Je replonge dans une traversée
Me revoici au même point

Bouleversé j’en demande la cause
Une voix intérieure
Une douce voix angeline me réponds
C’est parce qu’il faut te défaire
De ce qui a marqué ce passage
Tu n’étais pas prêt sentimentalement
A une rupture affective simultanée
Avec ce pays et cette fille

Ce qui se répétait n’était que le symptôme
D’une autre évanescence non refermée
L’hologramme d’un atome d’amour
Si les fils entremêlés de nos destins
Semblent défaits, on ne se méfie jamais
Assez des liens du passé
Qui continuent de nous enserrer

Dans cette vie, le rêve, l’idéal nous invitent
A la fenêtre du paradis,
Nos passions calfeutrées nous conduisent
Aux portes de nos tourments et de nos enfers.

mai 2014