D’où vient le nom de famille Arrami en Tunisie?

Stéphane Arrami à Matmata

Le village berbère Arram situé sur la route de Gabès et Mednine était un carrefour commercial important de l’Afrique du Nord sur la route de la Libye. Autrefois la cité disposait d’un hôpital, d’un marché à grains, à mi-chemin entre les Matmata, Tapura (Sfax), Takapès (Gabès), Mednine, Tataouine, Mareth et l’île des lotophages de Djerba.

Des localités de la Tunisie ont été peuplées par les Phéniciens de Syrie (Aram). On pourrait penser que le nom tire son origine des contrées du Moyen Orient. Ses habitants sont principalement des Amazighs de la tribu libyque du sud tunisien, de la grande confédération des Ourrama (Mednine).

La vallée de l’Asif arrram (Oued Arram) est toujours un cours d’eau très abondant pendant les saisons de pluies.

Doit-on mentionner que l’ancien dictateur tunisien Ben Ali est originaire de ce village ?

Grigori Lazeref dans son ouvrage Les Structures Agraires au Maroc remémore la confédération amazighe du sud-est tunisien à nouveau rassemblée au XVIème siècle sous l’influence d’un religieux venu de Seguiet el Hamra au Maroc. L’examen de sa composition montrerait un assemblage hétérogène de très anciennes tribus berbères et de branches des colons de Beni Solaym.

D’après un document de Zachary Kessin (s-gabriel.org/names/yehoshua/names_in_valencia.html) qui compile une liste de patronymes juifs à Valence au 13ème siècle on constate la présence d’un Samuel Arramí.

Arrami est mon nom adoptif.

errami : homme d’honneur en berbère, ancienne et honorable famille, archer.

Photographie Stéphane Arrami à Matmata région amazighophone Tunisie 2012

Laisser un commentaire